Les meilleurs tweets de Maitre Mô


1- M’a eu par surprise, j’ai eu le fou-rire : « Pour faire simple, je souhaite le divorce parce que ma femme ressemble au chef Raoni. »

2- Je reçois un arrêt civil et en le lisant sans Collab’ Civile, je ne sais pas si mon client a gagné ou perdu !
Vive le pénal !

3- Bon, si je suis appelé pour être Garde des Sceaux, je vous préviens on commence de suite par une énorme soulerie collective.
Après on verra.

4- 22 ans que j’y vais, et j’en ressors toujours malade.
Un jour, nous serons sévèrement jugés pour avoir inventé la prison en tant que peine.

5- Jeunes avocats, et même jeunes du reste du genre humain, je vous le dis : l’expression « faire style » est totalement à chier

6- Après une grosse vaisselle, l’IPhone ne reconnaît plus mes empreintes digitales. Amis délinquants, à bon entendeur…

7- Je viens de hurler de loin dans la rue à ma stagiaire « Allez, au boulot, merde à la fin ! »
Et c’était pas elle.

8- Ca devient une manie, manifester non plus pour obtenir des droits, mais pour en priver d’autres personnes… Une manie pas rassurante.

9- « C’est bien mon numéro : je reconnais ma voix. Sauf dans les écoutes où ma voix vend du shit. »
Ça commence bien, les dossiers de 2014…

10- Mikhaïl Kalachnikov est mort.
Toute une partie de ma clientèle est en deuil.

11- Nouvelle affaire : -« Voilà, Maître, j’ai été victime d’un assassinat. » -« Non »

12- « Merci, Maître. Sincèrement, je m’étais préparé à ce que ce soit beaucoup plus cher »
– [Eh merrrrdddde…]

13- Adage pénal : « Tout délibéré que l’on attend un peu trop longtemps vous arrive finalement. Mais par voie anale »

14- On a trouvé chez vous 48.000 € en billets de 20. Expliquez-vous ?
-Ben, c’est mes économies. Sur mon RMI

15- « Je l’ai violée elle parce que, comme c’est une handicapée, je pensais qu’elle allait pas parler »… Enfin un client sincère… #Adieu

16- C’est idiot, faire sa déclaration de revenus en ligne : à la fin, le simulateur affiche le montant à payer sans prévenir. Je pars en réa.

17- Client détenu qui m’écrit, sur mon bouquin, offert aux assises : « Franchement vous avez assuré, ça se lit comme on pique une caisse » !

18- « Je dois vous payer avant ou après l’audience ? » -« Quand vous tondez le jardin, vous mettez de l’essence dans la tondeuse avant ou après ? »

19- J’écris à un confrère agressif que « la confraternité trouve parfois ses limites dans sa première syllabe », hop-là.

20- Client sonne. -« Ah le cabinet est fermé, Monsieur, il faudrait revenir dem. » -« C’était pour un règlement. » -« MONTEZ :CA VIENT DE ROUVRIR! »